Pour en finir avec la hiérarchie...

Bonheur et Travail

6/23/2014

0 commentaire(s)

Benoit Debray

Prenez le comme une bonne nouvelle («  A bas les chefs ! ») ou bien comme une mauvaise (« Que vais-je devenir ? »), cela ne changera rien : les organisations basées sur la hiérarchie (« Je pense donc tu agis ») sont condamnées à disparaitre.

Ecoutez par exemple le grand gourou du management, Gary Hamel, nous expliquer dans la Harvard Business Review que la première chose à faire pour améliorer la performance des entreprises est de virer tous les managers. Avant de préconiser cette méthode expéditive, Gary Hamel nous avait mis en garde depuis longtemps sur la prédilection des managers à privilégier l’optimisation à court terme des processus au détriment de la vision stratégique créatrice de valeurs (voir ici un article du blog à ce sujet). Depuis la situation économique durablement dégradée ne permet plus aux entreprises de supporter le cout exorbitant du modèle hiérarchique.

Il ne s’agit pas seulement de supporter les couts salariaux de la « classe » bureaucratique. Il s’agit aussi des pertes d’opportunités entrainées par la réduction du nombre de personnes autorisées à prendre une décision alors que l’environnement réclame une organisation agile, réactive et décentralisée.

Les chercheurs en systèmes ont établis depuis longtemps qu'une entreprise ne peut fonctionner qu’en ayant une organisation interne d’un niveau de complexité au minimum équivalent à celui de l’environnement dans lequel elle évolue.  Le risque systémique croit à mesure de l’écart entre un environnement qui s’emballe et des acteurs de plus en plus impuissants. La crise financière en est un douloureux exemple comme cet article des Echos le montre très bien à la suite des difficultés récentes de la banque JP Morgan.

hiérarchie

hiérarchie

La complexité d’une organisation humaine comme une entreprise est fonction de la richesse de ses relations humaines. Or c’est précisément cette richesse qui est mise à mal par le modèle hiérarchique qui définit a priori le nombre réduit de personnes habilitées à édicter des règles auxquelles le reste des employés doit s’astreindre, le plus souvent sans réfléchir.

Tout cela est très bien me direz vous mais existent ils vraiment des systèmes alternatifs au modèle hiérarchique ?

Bien sur que oui ! Pour vous en convaincre je vous conseille de lire Freedom, Inc.: Free your Employees and Let Them Lead Your Business to Higher Productivity, Profits, and Growth.

Vous pouvez aussi rejoindre comme moi “Le Monde Après” et pratiquer le plasma collaboratif. L’essayer c’est l’adopter !

Pour en finir avec la hiérarchie- Fabien Salicis

Que pensez vous de cet article ?