'

Projet agile : les règles d'or

Futur et Travail

12/2/2019

0 commentaire(s)

Les règles d’or d’un projet agile

Le projet agile a plein d’avantage : plus créatif, plus performant, plus stimulant pour vos équipes … À condition d’en respecter ses règles d’or.

Qu’est-ce qu’un projet agile ?

L’agilité est un mot que l’on entend de plus en plus souvent. Management agile, projet agile … il faut parfois se repérer entre les différents termes. Un projet agile est un projet qui réduit la distance entre le consommateur ou l’utilisateur du produit ou du concept, et les producteurs/développeurs. L’objectif est de repenser les méthodes de développement dans le business, traditionnellement organisé en cycle en V : c’est à dire avec une phase de production qui descend jusqu’au produit final, puis des modifications apportées au produit fini jusqu’à atteindre la qualité souhaitée. Ce qui forme un “V” ! Le projet agile par excellence c’est une application web ou mobile. Historiquement, ces interfaces étaient conçues par l’équipe de développeur sans intervention du client avant la phase finale. Une fois la première version complétée, l’application était soumise à l’appréciation de l’utilisateur qui faisait alors ses retours et notamment ses critiques.
L’application repartait alors en phase de correction, et la version 2 était à nouveau proposée à l’utilisateur qui faisait ses remarques, et ainsi de suite.

Le b.a.-ba du projet agile : https://agiliste.fr/exemple-dorganisation-projet-agile/.
Rien de tel que le mode de conception en projet agile. L’utilisateur est directement intégré à l’équipe de développeur, c’est le “product owner” (cliquez ici pour tout savoir sur le product owner). Il est là pour rappeler les exigences clients, et pour challenger les développeurs en continue. Les corrections sont apportées au fur et à mesure. L’avantage du projet agile c’est sa réactivité : les changements, y compris les plus radicaux, peuvent être absorbés au fur et à mesure. Il n’y a pas de mauvaise surprise à la fin !

Les règles d’or du projet agile

Si certains projets se prêtent mieux que d’autres à l’agilité, il est en théorie possible de travailler en agile sur tous les projets. C’est un nouveau mode de travail, qui met fin aux silos qui existent au sein d’une entreprise, et entre l’entreprise et le client. Pour qu’un projet agile réussisse il est crucial de ne pas maintenir un contrôle trop ferme sur les délais ou sur le budget d’un projet agile. Celui-ci pour réussir à en effet besoin de pouvoir s’adapter à toute modification côté client… Ce qui peut faire modifier le budget prévu (et rarement en le modifiant) ou repousser la date de livraison du produit fini. Forcément, il est compliqué de développer un projet agile quand on ne connaît ni sa date de fin ni son coût précis ! Il faut quand même arriver à faire des compromis et se fier à l’agilité.

Les règles d'or d'un projet agile

Ce qui est également crucial pour faire réussir un projet agile, c’est d’avoir des collaborateurs qui soient eux-mêmes agiles. Formation, séminaire, journée d’immersion, démonstration… tous les moyens sont bons pour leur présenter l’agilité. Il faut veiller à impliquer tous les collaborateurs, notamment les managers qui restent souvent bloqués avec des modes de reporting associés au cycle en V.

Ce qui favorise les projets agiles ce sont également les espaces de travail adaptés : flex-office, open-space, salles de réunion… la réussite d’un projet agile repose pour beaucoup sur le travail d’équipe. Il est donc essentiel de donner aux collaborateurs les moyens de réussir !

 

 

Que pensez vous de cet article ?