Retour vers le futur...!

Futur et Travail

6/23/2014

0 commentaire(s)

Benoit Debray

Retour vers le futur- En cette période troublée il devient de plus en plus difficile de savoir en écoutant les commentateurs si la crise est derrière nous ou bien devant nous. Je n’échappe pas à cette confusion car il y a plus d’un an j’avais posté un article intitulé « Comment sortir de la crise ? » où j’appelais à définir un nouveau cadre capable de remobiliser nos énergies que la vision ancienne est en train de miner. Et bien c’est ce que « Le Monde Après » a fait lors d’une conférence donnée au  salon des micro-entreprises en se situant arbitrairement en 2030 pour mettre en évidence les solutions qui fonctionnent pour dépasser nos problèmes de 2011.

retour vers le futur

retour vers le futur

A l’époque de nos problèmes, on avait encore beaucoup de mal à saisir l’importance des relations entre les personnes pour la performance économique. On raisonnait à la fois de manière plus  globale et surtout plus abstraite. On partait de la définition d’une prestation qui en fonction de certaines conditions du marché impliquait un certain niveau rémunération. Dans ce contexte, on ne s’embêtait pas trop avec la richesse et la singularité de la personnalité humaine, on se contentait la plupart du temps d’un niveau de qualification pour définir une personne.

La persistance d’un chômage récurrent et l’échec des politiques macro-économiques pour y faire face ont finis par détruire l’idée selon laquelle il existe un marché où s’équilibrent naturellement une offre et une demande de travail. On est arrivé à comprendre que dans la réalité quotidienne, les relations d’emploi se tissent peu à peu entre des personnes dans le cadre d’une entreprise. Parce qu’elle se donne le temps d’accorder une compétence avec une mission, une solution d’intermédiation comme le portage salarial a démontré alors son efficacité pour la mise en place de relations d’emplois singulières, pérennes et multiples.

Du coté des entreprises,  les crises économiques de plus en plus fréquentes mettaient à mal les modèles économiques traditionnels et poussait à explorer de nouvelles voies. La mondialisation avec le développement d’internet ont permis aux PME d’investir des nouveaux marchés qui autrefois étaient réservés à de grosses entreprises multinationales. Encore fallait il qu’elles puissent accéder au moment où elles en avaient besoin aux compétences et à l’expérience nécessaire pour se développer sur ces nouveaux territoires. Le portage salarial est apparu comme une bonne solution pour faire le lien entre la spécificité d’une mission et l’expertise d’un consultant indépendant.

Ensuite des Business Models entièrement basé sur Internet se sont généralisés dans le cadre de véritables écosystèmes d’entreprises, ce qui a intensifié l’importance des réseaux sociaux. Enfin, l’arrivée de jeunes générations a enfoncé le clou car ils ne pouvaient plus concevoir l’ancienne manière de travailler. Dans le même temps, les grands groupes quant à eux restaient pour la plupart empêtrés dans des organisations souvent défaillantes. Le management par les processus, eux-mêmes souvent codées dans des ERP, ont rendus les finalités des ces entreprises de moins en moins perceptibles par leurs employés.

C’est donc ainsi que le portage salarial est devenu peu à peu un mode de fonctionnement dominant permettant d’agréger des compétences par la flexibilité donnée à chaque collaborateur de la gestion de son activité. Un consultant indépendant ajuste son projet professionnel en fonction de ses expertises et des demandes ses clients. Il commercialise ses prestations,  et au besoin diversifie ses activités exactement comme le ferait une entreprise.

Retour Vers le Futur, Benoit Debray- Le Monde Après

Que pensez vous de cet article ?