'

Savoir gérer ses moments de pause au travail

3/23/2020

0 commentaire(s)

La définition juridique de la pause

Les pauses au travail sont pour la productivité. De nombreuses études démontrent que l’interruption du temps de travail est vitale pour une meilleure gestion de son temps de travail tout au long de la journée. Et il suffit d’un peu de recherche pour comprendre que ce sujet est une source de préoccupation pour les travailleurs : lorsque l’on regarde les recherches associées au “temps de pause” sur Google, on constate que les préoccupations se situent bien au niveau du droit : “temps de pause légal pour 7 heures de travail” est la recherche qui arrive en tête, tandis que les recherches par mots-clés “temps de pause obligatoire” ou “temps de pause pour 8h de travail” n’ont cessé d’augmenter dans les 5 dernières années (respectivement de +110% et +60%).

Mais que dit réellement la loi quant à ce temps de pause ? Un temps de pause est défini comme l’interruption du temps de travail effectif. D’après le site du service public français exposant l’article L3121-33 du Code du travail, dès que le temps de travail quotidien atteint 6 heures, le salarié doit bénéficier d'un temps de pause d'au moins 20 minutes consécutives. Dans les faits, le salarié n'a aucune obligation à prendre sa pause sur 20 minutes consécutives. Il peut fractionner cette durée, par exemple 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, ou bien 4 pauses de 5 minutes pour les fumeurs, par exemple.

La pause est accordée :
soit immédiatement après 6 heures de travail,
soit avant que cette durée de 6 heures ne soit entièrement écoulée.


Il faut noter que ce temps de pause est obligatoire : il est dû à l’employé. Mais comment gérer ses temps de pause rationnellement, en fonction de ses humeurs et de son énergie du moment ?

Savoir gérer ses moments de pause au travail

Comment gérer ses pauses

Si le temps de travail au bureau et ses temps de pause varient beaucoup des moments de repos chez soi, car ils demandent plus de discipline, comme l’indique cet article du blog, plusieurs méthodes assez simples existent et sont à tester pour trouver celle qui convient le plus :

  • La méthode Pomodoro. Le nom fait référence au minuteur en forme de tomate (pomodoro en italien), souvent utilisé dans les années 80. Celle-ci se divise en 5 étapes. En commençant par choisir une tâche à effectuer, on règle un minuteur sur 25 minutes. Au bout de 25 minutes, on s’octroie une pause de 5 minutes, puis on recommence. Toutes les 4 sessions, une pause plus longue, de 15 à 20 minutes est conseillé. Cette méthode est supposée favoriser l’agilité d’esprit en s’obligeant à alterner souvent de tâches.
  • Les sessions de 90 min. Le 90/20 se base sur un temps de travail de 90 minutes, puis de 20 minutes de pause. Cette méthode est connue des musiciens et athlètes de haut niveau pour améliorer leurs performances. Si cette méthode maximise la productivité, d’après les chercheurs William Dement et Nathan Kleitman, c’est parce qu’elle s’appuie sur le rythme corporel du sommeil, qui suit des cycles de 90 minutes (en sommeil et éveillé).
  • Les deux pauses de 15 min par jour. De manière plus classique, ponctuer sa journée en dehors du temps du déjeuner de deux pauses de 15 minutes est assez efficace pour reposer son cerveau. Marcher, écouter de la musique ou même discuter avec un ami permet de se ressourcer pour mieux se concentrer à nouveau ensuite.

Plus largement, il faut se rappeler que le temps de pause est aussi un moyen de se prémunir de la déconcentration, comme le souligne cet article à retrouver sur le blog !

Que pensez vous de cet article ?