Logo OpenWork (production deploy – branch:master)

Nos clients témoignent

Excellent

Trustpilot Stars134 avis 4.9 sur 5 basé surTrustpilot Logo

Social learning, peer-to-peer learning : l'avenir de la formation agile en entreprise ?

1/31/2018

0 commentaire(s)

Jean-Hugues Zenoni

La formation est un enjeu clé des entreprises pour entretenir ses talents et s'assurer d'avoir des équipes dont les compétences sont toujours à jour. Proposer une offre de formation est aussi un argument de poids pour attirer et retenir les jeunes recrues en soif d'apprentissage. Mais comment faire pour que la formation soit bien vécue par les collaborateurs, efficace et motivante ? Le social learning ou peer-to-peer learning sont des méthodes agiles expérimentées en entreprise qui proposent de voir l'apprentissage sous un nouvel angle.

La formation à l'heure de l'obsolescence des compétences

Aujourd'hui, le monde et le temps s'accélèrent : tout va plus vite et avec le développement technologique, les compétences que nous avions hier peuvent devenir obsolètes demain. On assiste à la destruction de certains emplois et à l'apparition de nouveaux métiers qui nécessitent des compétences nouvelles que nous n'aurions pas anticipées il y a vingt ans. Avec le progrès technologique, on estime que dans les dix ans 60% des emplois créés demanderont des compétences qui ne seront détenues que par 25% de la population active.

Cela n'est pas sans impacter notre rapport au savoir et à l'apprentissage. En effet, on constate avec le progrès technique que la capacité d'adaptation de nos forces de travail doit être continue. L'apprentissage ne se termine pas sur les bancs de l'école, mais continue tout au long de la vie et de la carrière d'un individu. Assurer la formation des salariés pour leur permettre de rester à jour sur le marché du travail est essentiel.

L'apprentissage par le collaboratif

Le collaboratif, plus qu'un phénomène de mode, est à prendre comme un réel symptôme de cette société qui change, qui connecte et relie les individus plus facilement. Si les particuliers se mettent à partager leurs voitures ou leurs appartements, ils sont aussi enclins à partager leur savoir !

Le social learning ou peer-to-peer learning (apprentissage de pair à pair) est justement un mode d'apprentissage où l'élève n'apprend pas de manière verticale par un professeur qui lui enseignerait tout son savoir, mais de manière horizontale via ses pairs et grâce aux outils numériques. Les outils numériques permettent maintenant de facilement partager des connaissances, des contenus et des interactions rapides, créant ainsi une vraie intelligence collective dont l'exemple le plus emblématique est probablement Wikipédia.

En réalité, selon une étude de M. McCall, R.W. Eichinger et M. Lombardo, nos différentes modalités d'apprentissages s'élaborent sur un modèle 70.20.10 : 70% de notre apprentissage se fait dans le cadre opérationnel (en apprenant sur le terrain lorsqu'on arrive dans l'entreprise), 20% de l'apprentissage résulte d'échanges avec les pairs (collègues, managers, etc.) et seulement 10% de l'apprentissage provient de la formation classique ! Il y a donc plus de bénéfices à promouvoir l'apprentissage entre pair plutôt que les formations scolaires dont nous avions l'habitude jusqu'alors.

Le social learning appliqué à l'entreprise

Promouvoir le social learning dans l'entreprise a plusieurs avantages. Tout d'abord, il permet de reconnaître un mode d'apprentissage informel qui n'a rien de nouveau : on apprend tous en observant les autres et en les imitant, en posant une question à un collègue ou en discutant avec lui à la machine à café. Mais plutôt, que d'en faire une démarche anodine, l'idée est de formaliser ce mode d'apprentissage pour donner à tout le monde les réflexes de le faire et l'opportunité d'apprendre des autres grâce aux nouvelles possibilités que nous offrent la technologie.

On connaît bien sûr les MOOCs (Massive Open Online Courses) qui permettent via des vidéos en ligne d'étudier n'importe quel sujet depuis chez soi, mais on peut aussi citer les forums, les blogs et les réseaux sociaux d'entreprise. La classe virtuelle, la classe inversée avec les cours en ligne à lire avant le "vrai cours" ou encore le système de tutorat à distance sont d'autres exemples de ce que les capacités numériques nous permettent de faire en termes d'apprentissage. Cela rend la formation plus agile également puisqu'elle ne nécessite plus une présence physique obligatoire et peut s'adapter au rythme d'apprentissage de l'apprenant.

Enfin, un dernier avantage est que l'apprentissage collaboratif permet d'impliquer plus les salariés ! L'apprentissage devient un moment de partage entre collègues, un moment agréable comme sur un réseau social et permet aux salariés de se sentir pleinement acteurs de leur apprentissage, en favorisant leur curiosité et les liens entre les équipes dans l'entreprise.

 

Que pensez vous de cet article ?