Société de portage : comment ne pas s’y perdre ?

Portage Salarial

9/29/2020

0 commentaire(s)

Vous songez à passer le pas et à choisir le portage salarial pour vos futures missions ? Pourtant, en quelques clics sur un moteur de recherche, vous êtes déjà submergé par une offre – très – large de société de portage …

Alors, quelle société de portage salarial choisir ? Sur quels critères allez-vous fonder votre décision ?

Les frais qui vous sont facturés par une société de portage

Pour la plupart des salariés portés, il s’agit du critère déterminant. En effet, le chiffre d’affaires que vous avez produit à travers vos missions est géré par votre société de portage salarial avant de vous être reversé sous forme de salaire. Plusieurs types de frais sont facturés par les sociétés de portage salarial :

  • Les frais de gestion : ils varient globalement entre 5% et 15% hors taxes et une grande partie des sociétés de portage propose des frais dégressifs en fonction du chiffre d’affaires. Soyez vigilants car des frais de gestion trop bas peuvent cacher une surfacturation de certains prélèvements fiscaux et sociaux.
  • Les frais refacturés en plus des frais de gestion : Certaines charges peuvent vous être refacturées en complément des frais de gestion (voir l’avenant à la convention collective n°2 du 23 avril 2018). N’hésitez pas à interroger les sociétés de portage salarial pour connaître leur politique sur la question.
  • La politique de gestion des frais professionnels : la gestion des frais professionnels est proposée par la majorité des sociétés de portage salarial, mais leurs modalités de prise en charge fluctuent avec un impact non négligeable sur votre salaire (exclusion ou non dans l’assiette de calcul des frais de gestion, reversement ou non de la TVA collectée sur les frais professionnels).
  • Les dispositifs annexes : les sociétés de portage salarial proposent également des dispositifs annexes (CE, événement, formation, ...).

L’accompagnement de la société de portage

Au-delà d’une comparaison qui serait purement chiffrée, il faut également étudier les plus-values non monétaires de votre société de portage, et notamment la qualité de l’accompagnement proposée aux salariés portés. En effet, l’un des principaux avantages du portage salarial est que chaque consultant est soutenu dans son activité par la société de portage dont il dépend. C’est notamment le cas de la gestion administrative qui incombe à la société de portage. Pensez donc à comparer les outils mis à disposition par ces entreprises pour simplifier au maximum vos démarches (application mobile, interface de gestion, etc.).

Au-delà de cet accompagnement administratif qui reste le cœur du contrat entre salarié porté et société de portage, l’offre de services annexes proposés par les entreprises de portage s’est très largement diversifiée ces dernières années (accompagnement individuel, services comptables ou juridiques, formation, etc.).

Malgré tout, le niveau de service varie largement selon les sociétés de portage et vous devriez donc vous renseigner sur l’accompagnement proposé et choisir celui qui conviendrait le mieux à votre profil et à votre secteur d’activité.

La solidité et la sécurité financière de la société de portage

Dernier aspect essentiel à garder à l’esprit lorsque vous choisirez votre société de portage salarial : la solidité financière de celle-ci. Lorsque vous vous affiliez à une société de portage, vous lui confiez votre argent avant de recevoir votre rémunération.

Il faut donc être sûr que la société de portage soit assez solide financièrement pour pouvoir vous assurer d’être payés malgré les aléas. Vous pouvez vous fier à plusieurs indices pour apprécier la solidité d’une société de portage, notamment son ancienneté ou son affiliation à un syndicat professionnel.

Cependant, l’élément essentiel est la capacité d’une société de portage à partager le risque de défaut de paiement de votre client en vous assurant une rémunération minimum après l’exécution d’une missions. Grâce au contrat de salarié porté, vous pouvez en effet prétendre à une rémunération minimum équivalente à 77% du plafond mensuel de la sécurité sociale (2591 euros) pour un équivalent temps plein, et ce indépendamment du règlement par votre client de la prestation réalisée.
 

Que pensez vous de cet article ?