Logo OpenWork (production deploy – branch:master)

Nos clients témoignent

Excellent

Trustpilot Stars134 avis 4.9 sur 5 basé surTrustpilot Logo

Solidarité makes money ?

1/9/2018

0 commentaire(s)

Manel El Robrini

Être solidaire, c'est se sentir engagé dans une relation de dépendance réciproque avec une personne ou une communauté de personnes. Dans la tête de nombreux d'entre nous, être solidaire, c'est donc aider quelqu'un d'autre dans une démarche altruiste, désintéressée, généreuse. Donc, en général, on a tendance à opposer solidarité et profit économique dans l'idée que la relation solidaire ne peut pas produire de valeur monétaire. Pourtant, des récentes études ont montré que la solidarité, au contraire est un facteur de performance économique pour les entreprises. Comment la solidarité peut-elle faire de l'argent ?

Qu'y-a-t-il de moins intuitif que l'idée de laisser ses employés échanger leur RTT, donner du temps à des associations caritatives ou pratiquer l'échange de compétences bénévolement, et en espérer un retour en termes de productivité ? En effet, notre système économique est fondé sur l'intérêt du capital avant celui du bien-être des employés et de leurs intérêts moraux. Or, la solidarité est par essence un lien moral entre les individus d'un groupe ou d'une communauté. Autrement dit, les intérêts de l'entreprise semblent de l'extérieur plutôt opposés à la solidarité, puisqu'elle n'est pas directement créatrice de richesse économique. Pourtant, les tendances récentes en management tendent à démentir cette perception : non seulement la solidarité ne fait pas perdre de l'argent à l'entreprise, mais elle lui fait gagner en performance économique. Même si cela peut paraître paradoxal au premier abord, l'idée n'est pas farfelue.

L'explication peut être trouvée au niveau des employés eux-mêmes, auxquels l'entreprise laisse la liberté ou propose de s'investir dans des actions de solidarité. On constate que la solidarité en entreprise crée de la reconnaissance de la part des employés, de la gratitude, qui améliore les relations en interne, et donc la performance sociale de l'ensemble de l'entreprise, qui conditionne sa performance économique. La solidarité pour une entreprise peut donc être un calcul économique, une forme d'échange mutuel où elle reconnaît à ses employés le droit d'exercer leur moralité, en attendant un bénéfice social de cet exercice. Ainsi, le bien-être des employés dans l'entreprise généré par le sentiment d'engagement réciproque, bien loin d'être contraire à ses intérêts, va en réalité dans son sens.

Par-là, on voit que la performance économique d'une entreprise n'est pas seulement liée à des facteurs de productivité uniquement, mais surtout liée à sa performance sociale. C'est dans une organisation où les individus se sentent bien, en accord avec leurs valeurs morales, où ils se sentent respectés, qu'ils sont ainsi les plus créateurs de valeur pour la société. C'est pourquoi, un nouveau courant en management semble avoir saisi l'importance de la bienveillance et de la solidarité dans les chaînes de décision, qui contribuent à créer des organisations performantes avec un climat social amélioré.



Que pensez vous de cet article ?