Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Travailler gratuit : est-ce indiqué ?

9/6/2021

0 commentaire(s)

Il semble a priori une contradiction dans les termes quand on songe à un travail gratuit. Le travail, par définition, suppose la rétribution. A partir du moment où on cherche un gain, on peut considérer cela comme du travail. Cependant le travail gratuit reste une possibilité et permettrait, dans l'absolu, d'orienter son travail différemment. On ne serait plus du tout concerné par le profit, mais on serait au contraire concerné par le sens profond qu'on pourrait donner au travail. Ainsi, le travail gratuit aurait pour soi-même sa propre fin.

Le bénévolat : comment redonner du sens au travail ?

Le travail gratuit s'appelle, plus largement, le bénévolat. Il possède un inconvénient : il ne rapporte aucun salaire, et ne permet donc pas de subvenir aux besoins. En revanche, il comporte un avantage, c'est qu'il permet de faire réellement quelque chose qui nous plait. Le travail gratuit permet de choisir sa passion, son domaine de travail. Il est souvent employé pour une cause qu'on veut défendre. Il existe des sites internet, comme France Bénévolat, qui permettent de trouver des missions de travail gratuit. Le bénévolat a un objectif : donner du sens au travail.

Le travail doit permettre de gagner sa vie avant tout

Le travail gratuit reste une possibilité, mais il ne peut en aucun cas remplacer un travail non gratuit. Tout travail mérite salaire, dit-on. D'ailleurs, certaines associations ont déjà pris les devants et se mettent, de plus en plus, à rémunérer les bénévoles. Ne pas travailler gratuit possède de nombreux avantages. Si une association décide de rémunérer les travailleurs ou de leur octroyer des avantages en nature, alors, le travail peut donner lieu à une cotisation à la sécurité sociale, et au respect et à l'application des dispositions de la règlement du travail notamment en termes de normes d'hygiène et de sécurité.

Cumuler travail gratuit et travail payé

Et si une manière de cumuler travail gratuit et travail payé existait ? Cela a été imaginé, et s'appelle le bénévolat de compétences. Nous en parlons dans cet article. Le bénévolat de compétences consiste dans l'engagement d'un salarié, en-dehors de son temps de travail, afin qu'il puisse mettre ses compétences et ses spécialités au servie d'une association. Le salarié est soutenu matériellement et financièrement par l'entreprise. Comme il s'agit d'un engagement sur son temps personnel, le format est libre : le patron ne peut pas imposer de contraintes auprès du salarié, et le salarié est libre de choisir dans quel domaine il veut exercer son travail gratuit.

En revanche, dans le cas d'un bon travail, des rétributions sont toujours possibles. 😙

Que pensez vous de cet article ?