'

Un robot nommé au Conseil d'Administration d'une entreprise

Futur et Travail

10/24/2016

0 commentaire(s)

Dans un futur proche, il se pourrait qu'un robot ait sa place au travail. Et pas n’importe laquelle. Certain aurait leur place au conseil d’administration d’une société, comme c’est le cas dans une société hongkongaise depuis le mois de mai.

 

Les robots sont en voie de devenir nos futurs collègues de bureau, et c'est d'ailleurs déjà le cas en Chine. En effet, le 13 mai dernier, la société DKV (Deep knowledge ventures) de Hong Kong a nommé à son conseil d'administration un algorithme. Le logiciel en question siègera donc à l'avenir auprès des autres membres du conseil, dont la plupart est diplômé des plus prestigieuses universités du pays. DKV, qui est un spécialiste des investissements en capital risque, s'engage auprès des entreprises œuvrant pour la lutte contre le cancer, la médecine régénérative ainsi que les traitements personnalisés.

Ainsi, l'algorithme baptisé Vital, et développé par Aging analytics au Royaume-Uni, aura pour mission d'analyser les résultats prévisionnels, les premiers tests de médicaments, mais également la disponibilité des brevets et les levées de fonds potentielles des entreprises dans lesquelles DKV souhaite investir. Même si le logiciel Vital ne sera pas littéralement présent durant les meetings, plus aucune décision ne sera votée sans avoir eu recours à son analyse. Un dirigeant de la société explique même que les humains peuvent être influencés par leurs émotions, alors que les ordinateurs, eux, peuvent avoir des intuitions tout à fait géniales.

Grâce à cette robolution s'appuyant sur le fait qu'une intelligence complètement artificielle peut être d'une fiabilité extrêmement élevée, la société DKV a déjà pris, à deux reprises, des décisions qui se sont avérées être les bonnes. Par conséquent, en permettant l'accélération des vérifications transactionnelles tout comme la mise en évidence de certaines corrélations, Vital a effectivement réussi à séduire tout le monde au sein de l'entreprise DKV, à laquelle il offre désormais une extraordinaire gestion de portefeuille.

Que pensez vous de cet article ?