Vivre heureux grâce au design thinking

Futur et Travail

4/27/2020

0 commentaire(s)

Comme disait Einstein : “Si vous voulez mener une vie heureuse, associez-la à un objectif, et non à des personnes ou à des objets”. Sans pour autant laisser de côté les relations personnelles, de nombreuses études ont démontré une corrélation entre les choix professionnels et le sentiment de mener une vie heureuse. Le livre de Bill Burnett et Dave Evans, tous deux professeurs de l’Université Stanford, permet d’appliquer les enseignements du design thinking dans les choix professionnels dans le but de mener une vie heureuse.

Mieux se comprendre soi-même

Il convient en premier lieu de mieux cerner notre propre personnalité. Pour cela, les auteurs enseignent de relier qui l’on est avec ce que l’on fait et ce qu’on imagine. Le premier exercice est de se poser les questions suivantes : Quel est selon moi le sens de ma vie ? Pourquoi suis-je ici ? Puis, pourquoi je travaille ? Dans quel but ? Et enfin, quelles sont mes valeurs ? En quoi je crois ?

Les réponses à ces questions préliminaires permettront de délimiter le champs de vos recherches.

Problèmes de gravité

Bill Burnett et Dave Evans ont identifié un problème récurrent chez nombres d’individus. Certaines difficultés ne peuvent être changées ou évoluées; pourtant, on s’accroche à leur éventualité. On garde l’espoir que la situation évoluera pour notre bénéfice au prix d’une lutte acharnée. Par exemple, l’environnement dans votre entreprise nuit à votre épanouissement ; néanmoins, peu importe la force de vos complaintes, vous ne changerez jamais la situation. Pourquoi ? Soit parce que vous l’acceptez, soit parce que vous y échappez. Ces difficultés, Bill Burnett et Dave Evans les appellent circonstances. S’inspirant du design thinking, ils affirment qu’ils existent des circonstances inévitables dans la vie professionnelle. Il n’existe aucune autre solution à part d'accepter et vivre avec ou en échapper.

Combien de vies voulez-vous vivre ?

Poursuivant dans cette quête d’une vie heureuse grâce au design thinking, les auteurs recommandent de s’imaginer une activité professionnelle sans prendre en compte l’opinion de votre entourage. Nombre d'individus mènent une vie professionnelle qui a été prédéterminée dès leur plus jeune âge, cet exercice a pour but de retrouver la vocation intime de chacun, sans prendre en compte je jugement d'autrui.

Prototype your idea grâce au design thinking

Bill Burnett et Dave Evans conseillent également de tester l’hypothèse du nouveau choix de carrière et non de tout quitter du jour au lendemain. Sans s’exposer à un risque élevé et sans y investir des ressources importantes, il est conseillé de tester si la nouvelle activité professionnelle que vous convoitez est en mesure de vous permettre de subvenir à vos besoins. Pour cela, il convient de réaliser une étude de marché ; demander les avis auprès de professionnels et de tester l’idée. Vous pouvez également vous informer pour les métiers de demain sur cet article ou sur le site Welcome to the Jungle.

Bien choisir son idée

Pour s’assurer de ne rien laisser au hasard, les auteurs conseillent de réévaluer son idée, de réduire les possibilités à un choix le plus restreint possible pour s’immuniser face au sentiment de regret.

Cet article est inspiré du livre Designing Your Life de Bill Burnett et Dave Evans disponible sur ce lien.

Que pensez vous de cet article ?