'

Vous pouvez changer votre vision du monde !

Portage Salarial-Bonheur et Travail

6/23/2014

0 commentaire(s)

Vous pouvez changer votre vision du monde !- La démarche que nous adoptons dans la communauté « Le Monde Après » (Portage Salarial et Plasma Collaboratif), consiste à résister à l’envie de contrôler notre environnement. Il s’agit, au contraire, d’adopter une posture d’ouverture au monde permettant de dialoguer avec lui.

Nous savons (voir la pensée balistique) que notre conscience organise constamment nos perceptions dans un système de croyances qui peu à peu, nous coupe des opportunités offertes par le monde qui nous entoure. Edgar Morin a dans sa « méthode », expliqué depuis longtemps ce mécanisme de sélection et de rejet des données en fonction de la vision du monde qui gouvernent nos perceptions.

Un exemple célèbre est le passage de la vision géocentrique (le soleil tourne autour de la terre) à la vision héliocentrique (la terre tourne autour du soleil). Les données utiles pour justifier l’une des théories sont celles qui sont rejetées, car inexplicables, par les protagonistes de l’autre théorie. Lorsque la nouvelle vision finit par s’imposer, les principaux constituants sont toujours là (les planètes, le soleil) et la plupart des modes de calcul sont conservés. Par contre la vision globale obtenue est bien plus révolutionnaire qu’une simple permutation entre la Terre et le Soleil. Dans la conception héliocentrique nous sommes devenus les habitants d’une petite planète (« third stone from the sun ») orbitant autour d’une étoile quelconque, elle-même isolée dans une région périphérique de notre galaxie, au sein d’un univers qui en comporte au moins des milliards.

La question qui se pose aujourd’hui pour nous, consultants de « Le Monde Après », est de savoir si ce sont les humains qui tournent autour des entreprises ou bien si ce sont les entreprises qui finissent par émerger des relations qui se développent entre les humains ?

vision du monde

vision du monde

Nous constatons tous les jours où nous mène la première conception, « entreprises centrées » : elle nous conduit vers l’armée des clones. Chacun y est fortement incité à se conformer à un modèle dominant pour augmenter ses chances de trouver un emploi, il faut développer son « employabilité ». Les données qui comptent pour cela sont les « attributs » de la personne comme les diplômes et autres caractéristiques plus ou moins explicites. On en arrive ainsi à stigmatiser des catégories de personnes pour lesquelles l’opération de clonage est de plus en plus difficile : les jeunes sans expériences et/ou sans diplômes, les séniors, etc. L’économie se fige et le nombre de chômeurs augmente inexorablement.

Il se trouve que nous avons maintenant, grâce à internet, une expérience communicante plus riche dans nos vies privées qu’au sein du cadre de travail fourni par l’entreprise traditionnelle. Ce surcroit d’intensité dans nos relations entre humains nous amène naturellement à concevoir une vision, symétrique et antagoniste à la conception « entreprises centrées », que nous avons appelé « plasma collaboratif ». Compte tenu de la diversité des modes d’interaction dont nous disposons désormais, comment le concept d’entreprise pourrait il exister indépendamment des relations entre les personnes ? Les « données qui comptent » ne peuvent se limiter aux attributs de la personne. Les capacités relationnelles d’ouverture aux autres sont essentielles à la performance des entreprises et à la satisfaction de leurs clients.

De même qu’il est maintenant acquis que l’univers ne tourne pas autour de la Terre, il convient maintenant d’arrêter de considérer que les humains sont des ressources pour les entreprises alors que c’est exactement l’inverse. Les entreprises sont des ressources pour les humains car l’entreprise est le meilleur dispositif que nous avons inventé jusqu’à présent pour créer de la richesse et la partager. Que m’importe finalement de vivre sur une petite planète perdue dans l’univers si mon expérience de vie s’intensifie et s’enrichit au contact des autres !

Vous pouvez changer votre vision du monde !- Benoit Debray

Que pensez vous de cet article ?