'

Working-mum, maman active : conciliez vie pro et vie privée

Bonheur et Travail

9/23/2019

0 commentaire(s)

Les chiffres expriment une réalité : être maman et travailler, c’est encore compliqué en France. En 2013, “plus d’une mère sur deux d’enfants de moins de huit ans s’est arrêtée de travailler après la naissance de ses enfants ou a réduit temporairement son temps de travail, c’est-à-dire au moins un mois au-delà de son congé de maternité” les chiffres, depuis n’ont presque pas bougé. Après une naissance, alors qu’un homme sur neuf réduit son activité, c’est une femme sur deux qui s’arrête de travailler.
Les inégalités sont encore très présentes, mais aujourd’hui, beaucoup de mamans tâchent de garder leur activité professionnelle, par nécessité, mais le plus souvent, par envie.

Pour faire face au quotidien, si les pères sont de plus en plus impliqués, travailler et être maman nécessite souvent beaucoup de stratégies. Les mamans actives “working-mum” doivent tordre le cou à l’opposition que le monde professionnel produit entre sphère privée et professionnelle.

Le monde du travail accueille t-il suffisamment les mamans actives ?

De nombreux outils permettent de s'adapter à l’arrivée d’un nouvel enfant. Les nouvelles technologies permettent une porosité, qui, utilisée à bon escient, peut permettre de jongler plus facilement entre les tâches. L’objectif ? Atteindre une forme de fluidité de la vie quotidienne dans son nouveau rôle de maman.

Working-mum, maman active, quelles stratégies pour concilier vie pro et vie privée ?


Mais ce n’est pas uniquement aux individus de s’adapter. Le monde du travail nécessite aussi un coup de frais. Les pratiques managériales ont besoin, pour mieux accueillir le fait d’avoir un enfant comme un événement commun dans la vie de chacun. Revisiter les concepts de performance, fixés sur des critères de fonctionnements masculins, participe de l’équilibre indispensable pour une jeune maman qui travaille. En effet, comme le montre cet article du blog : https://www.lemonde-apres.com/fr/blog/le-salarie-celibataire-le-reve-des-entreprises les entreprises ont tendance à valoriser "l'employé-célibataire" et ce au détriment des autres profils, notamment des parents.


« Un bon salarié, femme ou homme, est encore celui qui se comporte de façon masculine : disponibilité constante, zéro interaction avec la vie domestique, problèmes liés à la vie privée qui restent dans le privé », analyse le sociologue Alain Pichon dans un article de magazine féminin.

Quelles stratégies pour maman ?

De nombreuses solutions existent pour contrer ces pratiques au sein du monde du travail. Être maman et vouloir garder une vie professionnelle ne devrait pas être un conflit.
Premier élément indispensable pour travailler sereinement en étant maman : dédramatiser et ne pas idéaliser les rôles. La BD de Margaux Mottin, qui dessine ses aventures de femme gaffeuse, célibataire mais aussi maman, va complètement en ce sens.

Deuxième stratégie, simple et efficace, qui constitue le 6ème conseil de l’article “How to be a successful working mum”, publié sur Refinery 29 : “working mum need support”. Autrement dit, il faut savoir se construire une équipe, dans le quotidien. Amis, parents, frère ou soeur, des personnes sur qui l’on peut compter en cas de pépin, qui seront capable de prendre le relai. Pour lire tous les conseils de cet article suivez le lien : https://www.refinery29.com/en-gb/2019/02/225522/how-to-be-a-successful-working-mom#slide-7.

Maman, Troisième point : penser à soi.

Il est souvent difficile de penser à soi entre un travail prenant et une vie privée bien rempli. Les stimulations pour continuer à remplir ses agendas pleuvent. Trouver du temps pour soi semble très difficile en tant que jeune maman. Pour cela, le temps du midi peut être mis à disposition : des cours de sport, notamment de yoga, sont bénéfiques pour le corps et l’esprit. L’appli affordable yoga permet par exemple de trouver un créneau de cours le midi : grâce à un calendrier très souple et des cours peu cher, c’est une solution intéressante lorsqu’on ne souhaite pas s’engager à un cours régulièrement, mais tester des options.

Si ces 3 stratégies sont des conseils qui peuvent aider pour un meilleur équilibre vie privée / vie pro, elles ne sont bien évidemment qu’un début. Chacun doit développer les siennes, essayer des solutions pour se faciliter la vie, tout en ne renonçant pas à ses objectifs professionnels. Maman et travail ne sont donc pas deux mots antithétiques : de stratégies et du soutien peuvent permettre de ne pas laisser son activité de c^
 

Que pensez vous de cet article ?